Au centre de la vallée coule la rivière l'Aube.
la rivière d'Aube vers la fosse Morlin
la rivière d'Aube vers la fosse Morlin.
Le village surplombe la vallée d'une vingtaine de mètres environ.
Au sud, on trouve le coteau de la "Vignes aux canes", vestige des vignes qui entouraient Laferté jusqu'au début de la première guerre mondiale. Venant de l'ouest, le ruisseau de l'Échelette marque l'emplacement d'anciennes douves.
Laferté vu du Val de l'Echelette au printemps
Laferté vu du Val de l'Échelette au printemps
Venant de l'est, la route de Pont-la-Ville est rejointe au sud du village par le chemin de Silvarouvres. Ces deux anciennes voies romaines venaient de Langres par Chateauvillain pour l'une et de Châtillon-sur-Seine pour l'autre. Dominant le croisement des deux voies antiques, la colline d'Arcimont se dresse à 327m.
Laferté vu d'Arcimont
Laferté vu d'Arcimont.
En arrière-plan, le mont Ste Anne
Vue générale, en arrière-plan: la Ferée et le mont Ste Anne.
La voie contourne Laferté par l'ouest et se dirige au nord, droit vers l'abbaye de Clairvaux par le chemin des Romains. Vers l'ouest, c'est le mont Sainte-Anne qui culmine à 358m. Il est recouvert par les Bois communaux de Laferté. Une curiosité borde la route forestière: le puits de Hasard. Cette cavité profonde garde aujourd'hui encore tout le mystère de son origine et de son nom. Vers le nord, la rivière l'Aube poursuit sa course au centre de la vallée.